La fatigue des pilotes est à l’heure actuelle un des enjeux les plus pressants de la sécurité de l’aviation canadienne. Montrez à Ottawa que vous soutenez la coalition Ciel plus sûr en utilisant le formulaire ci-dessous.

L'honorable Marc Garneau, C.P., député, C.C., C.D.
Ministre des Transports
Chambre des communes
Ottawa (Ontario)
K1A 0A6

Monsieur le Ministre,

Je vous écris aujourd’hui pour ajouter mon nom à ceux de tous les pilotes – ils sont plus de 8 000 – qui forment la coalition Ciel plus sûr.

J’ai été particulièrement déçu d’apprendre que le gouvernement n’a pas profité de l’occasion pour baser l’ébauche de règles sur les heures de travail et les périodes de repos des équipages de conduite qu’il propose sur la science et les meilleures pratiques internationales.

Le projet de règlement comporte notamment plusieurs lacunes essentielles :

  1. Le règlement ne tient pas compte de la science ni des meilleures pratiques internationales afin d’éviter la fatigue sur les long-courriers de nuit. Je soutiens la recommandation de la NASA, soit un maximum de 10 heures de service (8,5 heures de vol) sur les long-courriers de nuit et quand le sommeil est compromis.
  2. L’ébauche de règlement propose un système de gestion des risques liés à la fatigue qui permettra aux exploitants de contourner les règles établies par le règlement sans aucun encadrement de la part du gouvernement. Cela revient pour le gouvernement à renoncer complètement à sa responsabilité comme organe de réglementation et ne respecte pas la norme de l’Organisation de l’aviation civile internationale. Je ne soutiens pas un système ouvert à tous les risques et sans aucune gestion.
  3. Le règlement proposé ne traite pas les pilotes d’une façon équitable. Ceux qui desservent des régions rurales et éloignées ont avant tout besoin d’une protection accrue contre la fatigue, mais il faudra attendre quatre ans à partir de la date de publication pour que ce règlement s’applique à ces pilotes les plus vulnérables. Je suis en faveur d’une seule période de mise en œuvre pour tous les pilotes canadiens, peu importe le nombre de passagers ou la quantité de fret qu’ils transportent.

J’exhorte vigoureusement le gouvernement à intégrer les recommandations de la coalition Ciel plus sûr au projet de règlement qu’il a publié. Le règlement proposé ne tient pas compte de la science reconnue, il permet aux exploitants de faire passer les profits avant la sécurité en contournant les règles prescriptives sans aucune supervision et, surtout, il ne s’applique pas de la même façon à tous les pilotes.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de ma considération respectueuse.

*|SENDER_NAME|*