Position: Air Canada Pilots Association supports independent Canadian safety review of B-737 Max

 
Version française ci-dessous
June 13, 2019
 
Position: Air Canada Pilots Association supports independent Canadian safety review of B-737 Max

The Air Canada Pilots Association (ACPA) supports Transport Minister Marc Garneau’s commitment that Canada will conduct an independent validation of the Boeing 737 Max aircraft. This commitment affirms ACPA’s position that Canadian regulatory authorities must take proactive actions to ensure the safety of the Canadian traveling public.

"ACPA’s view, since the outset, is that the Canadian government must ensure independent oversight over aircraft certification and safety,” said Captain Mike McKay, MEC Chair. “We were pleased to see Minister Garneau commit to keeping the 737 Max grounded until Canada has completed an independent validation of the safety of the aircraft, to ensure that all concerns have been addressed.”

In ACPA’s view, this independent validation, carried out by Canadian authorities, should include three important components: reviews of recertification, training, and transparency.

Recertification

The FAA has a history of delegating the certification of aircraft, through the Organization Designation Authorization program, to manufacturers, reviewing their work after the fact. This is very concerning to ACPA and significantly weakens what should be an important safety process.

ACPA is pleased that Minister Garneau has indicated that Canada will conduct its own approval and validation process. We believe that this should be regular practice on all aircraft going forward, rather than employing the existing Implementation Procedures for Airworthiness agreement which allows FAA-certified aircraft certification in Canada.

“When that software change is ready, which is a number of weeks, we will in Canada – even if it is certified by the FAA – we will do our own certification,” (Garneau) said.
Source: Associated Press via https://toronto.citynews.ca/2019/03/20/canadian-european-regulators-to-do-own-review-of-boeing-jet/

“From our point of view, if we all work together and we all reach the same aim, fine. If we don't, we'll choose our own time to decide when the planes are safe to fly again," Canadian Transport Minister Marc Garneau told Reuters in an interview.
"The number one focus for us is that we in Canada must be satisfied. It doesn't matter what others do. So if we are not perfectly synchronized with certain other countries that's how it’s going to be," Garneau said.
Source: Reuters via https://www.voanews.com/a/canada-europe-to-choose-when-737-max-is-safe-as-regulators-meet/4928419.html

Training

Future training on the B-737 Max aircraft in Canada should include simulator training that incorporates all systems and equipment which exist in the physical aircraft pilots will be flying; no system or software present in the aircraft should be omitted from the simulator. Furthermore, training should include potential scenarios which could involve all aircraft systems or equipment.

Transparency

Boeing’s lack of transparency in deploying the 737 Max aircraft has been widely reported on. Transparency is required to rebuild the trust that has been lost. ACPA calls on the government to ensure that Boeing fully discloses why it developed and deployed the MCAS system without properly notifying regulatory authorities, operators, and pilots, of the system’s inclusion.

About ACPA

With some 4,200 members who fly passengers around the world on Air Canada and Air Canada rouge, Air Canada Pilots Association (ACPA) is Canada’s largest single pilot association. ACPA serves a diverse and engaged membership via its headquarters near Toronto's Pearson Airport, and through regional representatives across pilot bases in Montreal, Toronto, Winnipeg and Vancouver.
 
-30-
 
For further information:
 
Christopher Praught / Julie Rolph
Manager of Communications
Air Canada Pilots Association
1-800-634-0944 ext. 4010 / 4025
cpraught@acpa.ca / jrolph@acpa.ca
 
PDF


Le 13 juin 2019

Position : L’Association des pilotes d’Air Canada soutient un examen canadien indépendant de la sécurité des appareils 737 Max de Boeing

L’Association des pilotes d’Air Canada (APAC) se réjouit que le ministre des Transports Marc Garneau se soit engagé à ce que le Canada effectue une validation indépendante des appareils 737 Max de Boeing. Cet engagement confirme la position de l’APAC selon laquelle les autorités réglementaires canadiennes doivent prendre des mesures proactives pour assurer la sécurité des voyageurs canadiens.

« L’APAC estime depuis le début que le gouvernement canadien doit assurer une supervision indépendante de la certification et de la sécurité des avions, a déclaré le commandant Mike McKay, président du CEN. Nous sommes ravis de constater que le ministre Garneau s’engage à garder les 737 Max au sol jusqu’à ce que le Canada ait effectué une validation indépendante de la sécurité des avions afin de s’assurer que toutes les préoccupations ont été réglées. »

Selon l’APAC, cette validation indépendante menée par les autorités canadiennes devrait inclure trois volets importants : examens de recertification, entraînement et transparence.

Recertification

La FAA est connue pour déléguer la certification des appareils, par le biais du programme d’autorisation de désignation des organisations (Organization Designation Authorization), aux fabricants et pour examiner après coup le travail qui a été fait. L’APAC juge cet état de choses très préoccupant et cela affaiblit considérablement ce qui est censé être un important processus de sécurité.

L’APAC se réjouit que le ministre Garneau ait indiqué que le Canada va mener son propre processus d’approbation et de validation. Nous sommes d’avis que cela devrait être désormais une pratique régulière pour tous les appareils, au lieu d’utiliser l’accord existant sur les procédures de mise en œuvre en matière de navigabilité aérienne, qui permet aux avions certifiés par la FAA de l’être au Canada.

« Une fois que le changement de logiciel sera fait, ce qui est une question de semaines, nous ferons notre propre certification au Canada – même si les appareils ont été certifiés par la FAA », a affirmé le ministre Garneau. Source: Associated Press via https://toronto.citynews.ca/2019/03/20/canadian-european-regulators-to-do-own-review-of-boeing-jet/

« Si nous collaborons tous ensemble et tendons vers le même but, c’est parfait. Mais si ce n’est pas le cas, nous allons décider nous-mêmes du moment où nous jugerons que les avions peuvent recommencer à voler en toute sécurité », a déclaré le ministre des Transports du Canada Marc Garneau dans une entrevue à Reuters.

« Nous devons avant tout être satisfaits au Canada, peu importe ce que font les autres. Si nous ne sommes pas parfaitement synchronisés avec certains pays, c’est ainsi que les choses vont se passer », a indiqué le ministre Garneau.
Source : Reuters via https://www.voanews.com/a/canada-europe-to-choose-when-737-max-is-safe-as-regulators-meet/4928419.html

Entraînement

L’entraînement sur 737 Max de Boeing au Canada devrait dorénavant inclure une formation sur simulateur qui intègre tous les systèmes et tout l’équipement à bord des appareils que les pilotes vont faire voler; aucun système ni logiciel dont est doté l’appareil ne devraient être omis du simulateur. En outre, l’entraînement devrait inclure des scénarios potentiels pouvant faire intervenir tous les systèmes et équipements des avions.

Transparence

Il a beaucoup été question du manque de transparence de Boeing lors du déploiement du 737 Max. La transparence est nécessaire pour regagner la confiance perdue. L’APAC exhorte le gouvernement à s’assurer que Boeing explique en détail pourquoi l’entreprise a développé et déployé le système MCAS sans aviser comme il se doit les autorités réglementaires, les exploitants et les pilotes que le système était inclus.

À propos de l’APAC

Avec ses quelque 4 200 membres qui transportent passagers et marchandises autour du monde sur les services d’Air Canada et d’Air Canada rouge, l’Association des pilotes d’Air Canada (APAC) est la plus grande association unique de pilotes au Canada. L’APAC dessert des membres diversifiés et engagés à partir de son siège social situé à proximité de l’aéroport Toronto Pearson et par le biais de ses représentants régionaux dans les bases de pilotes de Montréal, Toronto, Winnipeg et Vancouver.
-30-
 
Renseignements :
 
Christopher Praught / Julie Rolph
Chef des communications
Association des pilotes d’Air Canada
1-800-634-0944, poste 4010 / 4025
cpraught@acpa.ca / jrolph@acpa.ca
 
PDF
 

Published on:Publié :
Jun 14, 201914 Jun 2019

Trouvé dans :Found in:
Media Release